Archives de catégorie : Myanmar

Le Myanmar en quelques mots

Vous ne savez pas comment choisir votre itinéraire au Myanmar (Birmanie) ? Combien coûte la vie dans le pays ? Quel budget prévoir ? Quels sont les musts ? Nous avons tenté de résumer ici de façon concise notre expérience d’un mois dans ce pays . N’hésitez pas à consulter les articles du Myanmar où vous pouvez également visualiser sur une carte les différents lieux géographiques.

Ce que nous avons adoré

  • l’authenticité des villages et des rencontres en s’éloignant légèrement du circuit touristique
  • l’impression agréable de faire un bond dans le temps
  • les paysages bruts, où la nature conserve ses droits
  • les incontournables Bagan et Lac Inle

Ce qui nous a moins plu

  • le coté touristique de certains lieux qui dénature les contacts humains
  • le rapport qualité/prix des logements franchement mauvais
  • l’hygiène globalement déplorable, particulièrement en cuisine

Les mythes

  • La monnaie locale, le Khyat, est utilisée partout. Nul besoin de s’encombrer d’USD. Si vous décidez toutefois d’emporter des billets verts, faites attention à ne pas les plier, sans quoi ils seront refusés tant par les guesthouses que par les agences de change.
  • Il est possible (et même relativement facile) de voyager sans guide dans la plupart des états du pays. Le MTT peut rapidement vous indiquer les dernières régions interdites aux touristes « pour des raisons de sécurité ».
  • Nul besoin de réserver, sauf peut-être dans les villes très touristiques. Si vous souhaitez réellement être rassurés, demandez à chaque guesthouse d’appeler la suivante pour annoncer votre arrivée.
  • Le Myanmar n’est pas un pays particulièrement cher, comparé au Laos et au Cambodge. Si les prix des logements sont effectivement prohibitifs, le coût de la nourriture et des transports permet de rééquilibrer votre budget.

Budget
Notre budget total pour 25 jours en Birmanie a été de 500 euros par personne. (A ce jour, 10.000 Kyats valent environ 9 euros)
Le coût de la vie se décline comme suit:

Logement: 12000 à 25000 Kyats pour une chambre double, avec ventilateur et salle-de-bain partagée

Nourriture et boissons:
– grande bouteille d’eau: 300 Kyats
– soda (33cl): 500 Kyats
– bière (marque Myanmar, 75cl): 1500 à 2000 Kyats
– bol de riz: 400 Kyats
– repas complet dans la rue: 400 à 1500 Kyats

Transports:
– pour les bus, voir les articles pertinents du carnet de bord
– location de vélo (par jour): 2000 Kyats
– location de scooter (par jour): 6000 à 8000 Kyats

En quelques mots

Le Myanmar est un gros coup de cœur. Nous souhaitons clairement y revenir dès que possible et vous encourageons à aller y faire un tour !

Passer la frontière terrestre entre Tachileik (Myanmar) et Mai Sai (Thailande)

Entrés au Myanmar par la frontière terrestre de Mae Sot (Thailande), nous souhaitions ressortir du pays par la frontière située plus au nord, au niveau de Mai Sai (Thaïlande).

Nous avons mené des recherches intensives (via le MTT, via d’autres amis routards et par nos propres soins), pour arriver à la conclusion qu’en date du 31 janvier 2014, la route entre Taunggyi (Lac Inle) et Tachileik était fermée aux étrangers « pour des raisons de sécurité ». Les touristes qui braveraient cette interdiction se feraient systématiquement refouler à l’un des barrages militaires érigés sur la route.

Seule alternative: prendre un vol interne, entre Heho ou Lashio et Tachileik, avant de passer la frontière à pied vers Mai Sai. La compagnie aérienne Golden Myanmar (www.gmairlines.com), propose des tickets pour moins de 60 dollars par trajet. C’est la compagnie la plus intéressante du marché, selon nos recherches.
Attention toutefois à vous laisser un ou deux jours de battement: ne réservez pas de ticket d’avion le dernier jour de votre visa (notre vol a été reprogrammé le lendemain du vol initial, car il n’était pas suffisamment rempli : lire notre mésaventure).

Enfin, sachez que la sanction qui s’impose à vous si vous sortez du Myanmar avec quelques jours de retard n’est pas particulièrement sévère. Seule une amende de 3 dollars vous serait réclamée par jour de retard.

Le Lac Inle

Incontournable, à juste titre, le lac Inle dégage une atmosphère paisible et envoûtante. Y passer au minimum 2 jours est indispensable. La durée de votre séjour sur place dépendra ensuite de votre capacité à vous décoller de ce tableau idyllique.

Comment y arriver?

– En bus, depuis l’ensemble des autres points touristiques du Myanmar. La gare des bus est relativement proche du centre de Nyaung Shwe, où se concentrent les guesthouses. Inutile de prendre un tuk-tuk pour couvrir la distance entre votre siège et votre lit (sauf si votre sac pèse une tonne)
– en avion, via l’aéroport de Hého, au nord du lac

Ou dormir?

Il y a de très nombreuses possibilités de logement à Nyaung Shwe, point de départ pour visiter le lac.
Nous recommandons la Gypsy Inn (tel: 95-081-209084), le long de l’eau. Pour 14.000 kyats, vous serez les heureux locataires d’une chambre avec deux lits jumeaux, et une salle de bain privative avec eau chaude. Un petit déjeuner de roi est inclus (et il est possible de l’emporter, si vous désirez assister au lever du soleil sur le lac).

Que faire?

La visite en bateau sur le lac est un must. Plusieurs formules sont proposées spontanément par les conducteurs de bateau:
– le « petit » tour, et l’ensemble des attractions  (très) touristiques: forgerons, femmes girafes, bijoutiers, tisseurs, fabricants de bateau… (présentant, globalement, peu d’intérêt: l’authentique a déserté depuis longtemps)
– le « grand » tour, à la carte, permettant de rallier d’autres villages plus éloignés. Afin de définir votre destination, essayez d’identifier le village dans lequel sera tenu le prochain marché.
En ce qui concerne les prix des excursions en bateau, ils sont fixés par bateau (pour 4 passagers maximum), et généralement par journée. Le plus simple est de faire jouer la concurrence, en présentant le programme que vous souhaitez suivre à différents conducteurs, qui vous remettront chacun une offre. Le lever et le coucher du soleil, mémorables sur le lac, sont souvent à l’origine de suppléments.

Notre contact « A Vue De Pieds » avec qui nous avons passé une super journée : Toeris (compagnie Sanshar) au 092.53.94.77.18 (prix : 25.000 Kyats lever et coucher de soleil inclus et incursion vers le Sud)

Petite astuce : éviter les faux pêcheurs… joli sur les photos (et encore…) mais ces clowns qui jonglent avec leurs filets n’ont rien d’authentique. Jugez plutôt :

Le lac s’explore également depuis les hauteurs: sous la forme d’un trek depuis Kalaw, ou d’une journée de randonnée dans les collines à l’est (il est possible d’organiser cette rando de manière individuelle, grâce à un smartphone et à une application de géo-localisation – les tracés des chemins sont disponibles sur Openstreet Map… sources utilisées par l’incontournable Maps.Me).

Vous pouvez aussi visiter les nombreuses petites productions qui, a partir de canne a sucre, réalisent des espèces de bonbons très sucrés (et délicieux !).

Pour clore la journée, rien ne vaut une dégustation de vin, au coucher du soleil, au domaine « Red Mountain ».

Le passage par les sources d’eau chaude est quant à lui inutile, sauf si vous souhaitez vous rendre dans un complexe thermal: les sources ont été entièrement privatisées par le complexe, et, en tant que simple passant, vous n’en verrez pas grand chose!

Images liées: